Banniere

Le portail


Mage de bataille orageosophe
“ Mage de bataille orageosophe ”
par Christopher Moeller © Wizards of the Coast

Zedor dévia de sa lance la hallebarde du Phyrexian et termina son mouvement en décapitant son adversaire d’un puissant coup de hache. Il fit aussitôt volte-face et parvint à esquiver de justesse une nouvelle attaque. D’un coup de pied, il repoussa l’agresseur qui perdit l’équilibre et tomba en arrière sur l’un de ses semblables dans un grand bruit de ferraille. Profitant de son avantage, Zedor bondit et abattit sa hache avec force sur les Phyrexians empêtrés. Évitant leurs griffes de métal, il les neutralisa sans perdre de temps.
S’étant débarrassé de tous les ennemis proches, Zedor courut vers ses deux derniers compagnons qui venaient de succomber sous les coups des Phyrexians, après s’être battus comme des lions et en avoir éliminé plus d’une douzaine. Le guerrier à la peau bleue s’agenouilla près de ses amis tombés côte à côte, pour tenter de les soigner… Mais la vie les avait déjà quittés, et ses pouvoirs de guérisseur étaient désormais inutiles.
« À bientôt, mes frères », dit Zedor en apposant la main sur le front de chacun d’eux. Puis il se concentra et renvoya leur âme à Urza, les runes tatouées sur leur visage disparaissant lentement.

Portail interplan
“ Portail interplan ” (détail)
par Mark Tedin © Wizards of the Coast

À présent le dernier de son escouade, le mage de bataille métathran ramassa ses armes et repartit au pas de course en direction du portail. Son intuition et l’acuité de ses sens lui permettant d’éviter les pièges naturels, Zedor progressait rapidement à travers le marais d’Urborg. Dans son esprit, il sentait la présence énergétique du portail prendre de plus en plus d’ampleur, et il fonçait vers sa cible comme une flèche vers le cœur d’un ennemi. Malheureusement, cet ennemi-là avait plus d’un cœur, et le portail que Zedor devait détruire n’était qu’une entrée parmi tant d’autres par laquelle les Phyrexians envahissaient Dominaria. Mais à chaque fois qu’une escouade envoyée par Urza et ses alliés accomplirait sa mission, l’invasion serait localement retardée et les défenseurs gagneraient un peu plus de temps pour s’organiser.

Zedor parvint enfin à une vaste zone circulaire au sol calciné, comme une clairière de cauchemar. Au centre de l’étendue dévastée, à une trentaine de pieds du sol, flottait une immense arche noire, hérissée de pointes et de bras mécaniques articulés parcourus d’arcs d’énergie. Le bourdonnement produit par l’artefact était assourdissant, et dans l’air flottait une odeur âcre de métal surchauffé.

Sangarmee phyrexiane
“ Sangarmée phyrexiane ”
par Mark Tedin © Wizards of the Coast

Le portail générait en son centre un disque de vive lumière, duquel sortaient toutes sortes d’abominations phyrexianes, grotesques et terrifiantes : soldats cuirassés comme ceux qu’avaient combattus Zedor et ses hommes, araignées mécaniques, étranges chiens aux griffes démesurées… Sitôt arrivés, les monstres se dirigeaient vers le marais pour semer la destruction et accomplir les plans de leurs maîtres. Mais ce qui préoccupait le plus le métathran, c’était l’énorme créature patrouillant près du portail, probablement pour le protéger. Haute d’une quinzaine de pieds, elle était dotée de quatre pattes métalliques, de quatre bras armés de pinces, et d’une gueule hérissée de lames acérées.

« Nous y voilà… » marmonna Zedor pour lui-même en dissimulant ses armes dans les fourrés.

Attendant quelques secondes que le monstrueux gardien regarde dans une autre direction, le métathran s’élança à toute allure vers le portail. Il avait déjà parcouru une bonne distance lorsque le monstre s’aperçut de sa présence. Le Phyrexian géant poussa alors un hurlement à glacer le sang, mélange de grincement de ferrailles et de cri de bête. À cet appel, tous les êtres de métal qui venaient de sortir du portail se figèrent, et revinrent sur leurs pas pour contribuer à l’élimination de l’intrus. Le gardien fit pivoter son torse au-dessus de ses quatre pattes mécaniques et se rua vers le métathran, ses longs bras tendus en avant pour le déchiqueter. Sans ralentir sa course, Zedor se concentra sur le talisman serti dans son armure, et de magnifiques ailes bleutées et évanescentes jaillirent de son dos. D’un bond puissant, il s’éleva dans les airs pour voler à tire-d’aile vers le sommet du portail.

Ailes lumineuses
“ Ailes lumineuses ”
par Jim Nelson © Wizards of the Coast

Le gardien s’arrêta net, fixant de ses orbites vides sa proie désormais hors d’atteinte. Il pointa alors un bras vers le métathran et expédia l’une des pointes d’acier de sa main dans un jet de vapeur. Pris au dépourvu et moins agile en vol qu’au sol, Zedor tenta un écart mais ne put éviter la pique acérée, qui lui traversa le flanc de part en part. Malgré la douleur, il parvint à garder le contrôle de son vol et poursuivit sa trajectoire vers le sommet de l’artefact. Ses ailes d’azur battant de moins en moins vite, il porta la main à sa ceinture et se saisit de la petite sphère de destruction qu’Urza lui avait confiée.
Lorsqu’il passa au-dessus du gardien, celui-ci tira une autre pique, qui manqua le métathran d’un cheveu. Le bourdonnement du portail fut momentanément couvert par le hurlement de rage du monstre, et Zedor percuta la coque métallique de l’arche, se déchirant la jambe gauche sur l’un des bras articulés. Tel un ange déchu, ses ailes magiques retombèrent sur lui comme un linceul avant de disparaître. Écrasé de douleur et l’esprit noyé par l’énergie du portail, Zedor plaqua la petite sphère sur le métal noir et mobilisa ses dernières forces mentales pour activer le mécanisme magique.

Son âme ne serait pas renvoyée à Urza, et il ne se réincarnerait pas dans un autre corps métathran prêt à repartir au combat. Mais qu’importe. Sa mission était accomplie, et c’était tout ce qui comptait. La sphère cliqueta, et la clairière fut engloutie par une formidable explosion de feu purificateur, vaporisant le portail et son gardien, les Phyrexians restés à proximité, et le corps meurtri de Zedor.



Lexique (cliquez sur le mot choisi pour revenir au texte)
Phyrexians : De maléfiques créatures métalliques venant de Phyrexia, un monde (ou “plan”) artificiel et instable. Lorsque Phyrexia fut sur le point de disparaître, ils lancèrent une invasion de grande envergure sur le plan de Dominaria.
Urza : Sorcier devenu arpenteur de plans (le stade suprême de puissance magique), Urza a voué sa vie à s’opposer aux plans d’invasion de Dominaria par les Phyrexians.
Métathrans : Êtres humanoïdes à la peau bleue et aux cheveux blancs, créés par Urza pour combattre les Phyrexians. Pour concevoir ces soldats d’exception dotés de capacités magiques, l’arpenteur s’est inspiré de la sagesse des Thrans, une race ancienne et mystérieuse, technologiquement et magiquement très avancée, ayant combattu les Phyrexians à une époque lointaine.
Pied : Ancienne unité de mesure correspondant environ à trente centimètres. Quinze pieds correspondent à quatre mètres cinquante, trente pieds à neuf mètres.

Texte © P.O. Barome

Illustrations © Wizards of the Coast

Cette nouvelle est inspirée des cartes Magic: the Gathering™ du bloc Invasion™.

fleche de haut de page
Nbre total de visiteurs : 54755
Nbre de visiteurs aujourd’hui : 8
Nbre de visiteurs connectés : 1
Logo Fox

Contact - Mentions légales - Textes © 2002-2008 P.O. Barome
Illustration Roldaïce © 2005 Cédric Baer - Illustrations Magic © 1993-2008 Wizards of the Coast.
Image de fond de la bannière : “ Plaine de Ravnica ” par Richard Wright © WotC - Site réalisé par Maud Silvain